29/03/2011

La licence édition équitable

Le site eBouquin.fr signale le lancement de la licence édition équitable par C&F éditions.

balan.jpg"La lecture n’est pas réductible à une consommation. C’est une activité productive et sociale, et non passive et solitaire. La licence Édition Équitable vise à promouvoir les droits des lecteurs et lectrices. Elle présente également le rôle de l’éditeur, proposant entre lecteur et éditeur un contrat équitable et durable. [...]

Les auteurs disposent des Licences Creative Commons pour indiquer au lecteur ce qu’il peut faire avec leur œuvre. La Licence Édition Équitable vise à remplir le même rôle pour définir les droits du lecteur et ses responsabilités envers le processus éditorial. Un document édité sous la Licence Édition Équitable assure aux lecteurs les libertés et droits inaliénables suivants :

  • Le lecteur/lectrice a le droit de lire (écouter, visionner pour les multimédias) le document sur les appareils de son choix et sur la durée la plus longue possible. Ceci exclut l’usage de verrous numériques ou autres méthodes de cryptage.
  • Le lecteur/lectrice a le droit de copier le contenu sur les supports privés dont il dispose, de changer les formats au besoin, pour ses usages personnels et dans son cercle de proximité.
  • Le lecteur/lectrice a droit de copier des extraits dans ses propres documents (textes, rapports, analyses, blogs, articles,...) sous réserve de mentionner l’édition originale de l’œuvre et les informations nécessaires au respect envers les auteurs (citation et le cas échéant lien vers les sites de l’auteur ou du document).
  • Le lecteur/lectrice a le droit de rediffuser le contenu de l’œuvre en respectant les volontés de l’auteur quand elles sont exprimées par une licence d’usage. Ceci est distinct de la rediffusion du document édité (livre, notamment livre numérique, album musical, et cela plus encore s’il s’agit d’œuvres de collaboration ou de compilation).
  • Le lecteur/lectrice a le droit de faire circuler le document édité au sein de son cercle de proximité (y compris élargi à ses amis proches). Toutefois, cette liberté ne permet pas de rompre l’équilibre et l’équité en diffusant massivement ou à des inconnus. [...]"

 

Lire la licence édition équitable dans son intégralité

photo : The Most Dangerous Seesaw EVER! par DaveFayram (Flickr)

23/03/2011

Affaire Google Books Search : rejet du règlement par la justice américaine

 

hay.jpg

 

Dans un article limpide sur un sujet complexe, Lionel Maurel détaille le jugement rendu contre l'accord entre Google Books et les éditeurs américains. 

"Le juge Denny Chin rejette le Règlement proposé par les parties dans l’affaire Google Book Search pour mettre fin au contentieux portant sur la numérisation par Google de millions d’ouvrages protégés par le droit d’auteur, en l’absence de refus exprimé par les titulaires de droits (opt out).[...]"

Au coeur du problème : les oeuvres orphelines, les droits des éditeurs étrangers, l'opt out, et les risques de monopoles.

"Le juge Chin [...] affirme que les intérêts de certains titulaires n’ont pas été correctement représentés dans le Règlement. C’est le cas par exemple selon lui pour les auteurs universitaires, dont l’intérêt principal consiste à maximiser l’accès à la connaissance, alors que celui des parties au procès serait de rechercher le profit. Il cite également le cas des titulaires de droits étrangers, insuffisamment pris en compte dans le Règlement. Enfin, il torpille l’un des mécanismes essentiels du Book Rigths Registry en contestant aux parties la faculté de représenter adéquatement les intérêts des titulaires d’ouvrages non réclamés et d’oeuvres orphelines."

Lire l'intégralité de l'article sur le blog S.I.Lex

Photo : Hay stack and automobile of peach pickers, Delta County, Colorado par The library of congress (Flickr)

10/03/2011

Une étude sur le piratage des Ebooks en France

Le Motif a publié une deuxième étude qui fait le point sur le piratage des livres électroniques, ses conclusions sont sans appels : "Le meilleur moyen d’enrayer le développement du piratage est la mise en place d’une offre légale attractive et de qualité."

Lire l'étude complète

Lire la synthèse

 

04/03/2011

29 000 documents en texte intégral déposés sur Hal-SHS

Les carnets du SID annoncent que 29 000 document en texte intégral ont été déposés sur la plateforme Hal - SHS depuis son ouverture en 2005.

Plus d'informations sur les carnets du SID

03/02/2011

UMPC et Elsevier : la suite

L'Université Pierre et Marie Curie a publié sur son site le 27/01/11 la dépèche de l'AEF décrivant l'aboutissement d'une négociation difficle avec l'éditeur scientifique Elsevier.

lutt2.jpg"Au terme d'une négociation difficile avec l'éditeur Elsevier, et grâce à l'entremise de Couperin, [...] l'UPMC rejoint le groupement de commande national 'Freedom collection', pour la période 2011-2013 [...]

La renégociation du contrat liant l'UPMC à Elsevier a permis d'aboutir à « une réduction significative du périmètre du portefeuille de titres » accessibles par l'abonnement « Freedom collection », signale l'université.[...]

L'UPMC « reste très critique vis-à-vis du modèle économique que tente d'imposer Elsevier » [...]

L'UPMC « poursuit son engagement dans le développement du libre accès à la production scientifique en amplifiant le versement de la production scientifique de ses enseignants-chercheurs, chercheurs et doctorants dans les archives ouvertes, via le portail HAL (Hyper article en ligne) ». Un portail Hal-UPMC (http://hal.upmc.fr) vient en effet d'ouvrir en janvier 2011, avec pour principe de donner accès aux ressources de l'université à l'ensemble de la communauté scientifique. "

Dépêche AEF sur le site de l'UPMC

Portail Hal-UPMC : http://hal.upmc.fr/

Photo : "Sumo wrestler of old Japan" par Okinawa Soba (Flickr)