01/10/2012

Les actus de l'INSEE sur twitter

bird.jpgVous pouvez découvrir ou redécouvrir les acutalités de l'INSEE avec son compte twitter : https://twitter.com/InseeFr

De nombreux autres instituts statistiques disposent d'un compte twitteer : Eurostat, la Letotnie, la Slovénie etc ...

Photo : Bird (Alan Picard / Flickr)

22/09/2011

Une étude sur les réseaux sociaux scientifiques

Vertigo, la revue électronique en sciences de l'environnement, met en ligne un compte rendu d'une courte étude sur les réseaux sociaux scientifique sur internet. Il en ressort nottament les conclusions suivantes : 

nw.jpg

" [...]

  • Les réseaux actuels ne rencontrent pas les attentes des répondants, surtout des professionnels;
  • Un réseau multidisciplinaire, ouvert et multi-acteurs est souhaité par les répondants à l’étude;
  • L’utilisation principale d’un réseau serait la collaboration et la recherche d’informations;
  • Les répondants recherchent un réseau à vocation professionnelle et non sociale;
  • Un réseau doit comprendre des outils et des contenus utiles;
  • Les participants sont prêts à contribuer des contenus et partager des informations;
  • Les trois éléments-clés de la réussite d’un réseau sont, selon les répondants : la qualité de l’information, la participation des membres, la présence d’un/ animateur/trice dynamique. "
Formation à distance de l'INIST sur les réseaux sociaux scientifiques
 
Photo : "My Twitter Social Ego Networks" par Nimages DR (Flickr)

 

15/09/2011

Les trois dimensions de l'économie de la publication

Dans son blog, Huber Guillaud revient sur la présentation de Jean-Michel Salaün à l'Université d’été de l’édition électronique ouverte.

"Le document - ou la publication - possède trois dimensions  [...] :
- une dimension anthropologique (la forme, le "Vu"), c'est un document, c'est-à-dire un support et une inscription [...]
- La seconde dimension est intellectuelle, c'est le texte, le "Lu". Le document est alors d'abord un code et une représentation : c'est l'objet que l'on peut décrypter, [...]
- La troisième dimension est tout aussi fondamentale, c'est la dimension sociale, celle qui repose sur le médium, c'est-à-dire le "Su". C'est le document qui est à la fois une mémoire et une transaction. Le document est ici compris comme quelque chose fait pour la transmission. Il sert à être transmis au-delà d'un cercle intime et au-delà du temps. [...]

Les trois dimensions débouchent donc sur trois modèles de base de la publication : l'édition qui conduit à l'appropriation de l'objet, la bibliothèque qui est une mise en commun des textes et le spectacle qui est une captation de l'attention .[...] 

Alors que l'édition papier est saisonnière, les livres numériques deviennent perpétuels. Alors que la presse était quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle... avec le web, toutes les archives sont en ligne : par le web, le modèle du flux devient une industrie de la mémoire. Alors que les bibliothèques étaient dans un écosystème à part, elles se retrouvent brutalement confrontées à des industries qui font commerce de leur métier. Le web méta média engendre donc une transformation radicale des modèles précédents."

Lire l'article d'Huber Guillaud dans : La feuille, l'édition à l'heure de l'innovation

Une présentaion vidéo des trois dimensionsde l'économie de la publication par Jean Michel Salaün

25/08/2011

Reseaux sociaux et e-réputation des universités

Dans son blog Brigitte Fournier s'interesse à la gestion des réseaux sociaux par les universités. 

"La grande difficulté est de savoir jusqu’où les Universités doivent contrôler ce que les membres de leurs communautés disent à leur sujet sur les médias sociaux, tout en tenant compte qu’au-delà de ces étudiants, de nombreux enseignants chercheurs sont des blogueurs académiques."

Elle signale la charte d'utilisation des réseaux sociaux de la Bale State University.

Lire l'article

28/03/2011

Le point sur le Fair-Use

Suite au colloque "Les exceptions au droit d’auteur - État des lieux et perspectives dans l’Union européenne" organisé par l'AFPIDA le 21 Mars 2011, Michèle Batisti fait une synthése détaillée et accessible sur le Fair Use.

Lire l'article sur le blog Paralipomènes